Die ersten Schritte von Parsemains

Die kleine Geschichte...

Parsemains est née d’une belle histoire d’amour…

Eine Geschichte, die von Liebe, Respekt und Engagement erzählt... Für das Know-how unserer Vorfahren, für unseren Planeten, für seine Bewohner. Weil wir glauben, dass das, was wir lieben, es verdient, bewahrt und gefördert zu werden. 

Dass unsere gestreuten Papiere ihrerseits mit unseren menschlichen Botschaften einen Teil einer größeren Botschaft an die Natur übermitteln. 

Wie die Idee entstand

Tout a commencé par un léger trouble de la thésaurisation (ou peu s’en faut). En réalité, on avait décidé d’insonoriser notre cave en employant le moins de matériaux polluants possibles. Donc, en passant le mot à tout notre petit réseau, nous avions au bout d’un an amassé une impressionnante collection de cartons d’œufs, de toutes les couleurs. 

Außerdem hatten wir natürlich die Pläne für unseren Keller geändert...

Tipp: Gekeimtes Papier
Papiere auf Faden Perspektive

Eine unterirdische Entwicklung

Nous en étions plus ou moins là lorsqu’est survenu le premier confinement. Plus de temps à la maison, des cartons d’œufs à foison, un joli stock de graines pour le printemps, une passion pour le jardinage mais sans jardin sous la main… Il n’a pas fallu beaucoup plus. 

Nous nous sommes établis dans notre cave, finalement transformée en atelier, avec des cadres, tamis et presses de fortune, des ribambelles de feuilles suspendues au plafond, quelques fous-rires et des boulettes de papier un peu partout : on expérimentait. Le temps aidant, on a peaufiné nos recettes, perfectionné les techniques et pris le “coup de main”. C’est qu’on y prenait goût.

Le confinement a été levé, la grande libération déclarée. Retour à la civilisation? Sauf que nous, hommes des caves de fortune, on n’avait plus envie que tout s’arrête là. Il a fallu prendre une décision, et c’est comme ça qu’encouragé par nos proches, Parsemains a vu le jour.

Nous n’utilisons plus aujourd’hui les cartons d’œufs que pour créer des papiers de couleurs, afin de limiter le gaspillage d’encres industrielles, car ils sont déjà teintés. Pour les autres papiers, nous avons contacté plusieurs écoles locales afin qu’elles puissent nous fournir les papiers et cahiers de brouillons utilisés par les enfants. Tous ces papiers évitent ainsi la case “poubelle”, et contribuent à enrichir la flore de nos quartiers et jardins.  

Nach oben blättern